Express yourself !

"Pendant la période d'essai, mettez-vous sur la rampe de lancement"

Certaines entreprises investissent beaucoup dans l'intégration de leurs nouveaux salariés, d'autres non. La période d'essai est pourtant un moment clé, explique Syntec Conseil en recrutement.

L'entreprise vous a choisi et vous avez accepté l'offre qu'elle vous a proposée? C'est ce qui peut vous arriver de mieux si vous aviez envie de changer de poste et que l'entreprise dont vous rêviez vous offre l'opportunité d'intégrer ses équipes.

Vous avez également choisi et été choisi par votre futur patron. Vous avez eu l'occasion de vous rendre au sein de l'entreprise, tel un pavillon témoin de votre future responsabilité. Et vous avez signé votre contrat de travail, qui stipule en France (beaucoup moins au Royaume-Uni, par exemple), votre période d'essai! Quatre mois éventuellement renouvelables -pour un cadre- comme le précise la formule consacrée. 

A quoi va-t-elle servir? Elle permet à l'employeur d'éprouver les aptitudes professionnelles du salarié, et au nouvel embauché de s'assurer que sa fonction le satisfait. Elle donne aux deux parties la possibilité de rompre sans indemnités. Qui ne mesure pas son risque en intégrant une nouvelle entreprise, et va se montrer totalement naturel et spontané en oubliant cette fameuse période d'essai? Le premier jour de travail est souvent plus important pour le nouvel embauché que pour l'entreprise! 

Le premier conseil à prendre en compte est celui que peut vous donner le consultant en recrutement qui a assuré votre recherche et a la responsabilité de votre réussite. Il vous aura normalement donné des indications avant votre premier entretien ou dans ses retours. Sollicitez-le pour réussir car c'est votre meilleur allié objectif. En suivant votre intégration, il saura vous communiquer ce qu'il faut peut-être faire ou ne pas faire, en fonction de la culture et des valeurs de l'entreprise. 

Certaines entreprises ont beaucoup investi dans leur parcours d'intégration pour donner une vision globale au nouvel embauché et le rendre opérationnel le plus rapidement possible. D'autres non. Dans le pire des cas, on ne vous attendra pas, vous n'aurez pas de bureau disponible, votre prédécesseur sera encore à votre poste, votre patron ne sera pas présent... 

Vous avez le choix de ne pas rester, d'autant plus si vous venez d'être à nouveau approché par une entreprise. Cela mérite d'être regardé de près. Sinon, faites tout pour vous donner les moyens de réussir: aller à la rencontre des autres, s'informer, partager ses idées avec sa hiérarchie, définir avec son équipe la meilleure façon de travailler ensemble... En clair, mettez-vous sur la rampe de lancement! 

Par Maryvonne Labeille, pour Syntec Conseil en recrutement

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/la-periode-d-essai-ou-pilote-d-essai_1283228.html#xGdWYX2aBv0FvlI3.99