Préparer un entretien d'embauche, c'est trouver l'attitude adaptée

 

"Préparer un entretien d'embauche, c'est trouver l'attitude adaptée"

Nombreux sont les candidats à l'embauche mal préparés à l'épreuve des entretiens. Les recommandations de Syntec Conseil en recrutement pour arriver fin prêt devant les employeurs.

"Préparer un entretien d'embauche, c'est trouver l'attitude adaptée"

Malgré les nombreuses informations disponibles sur la préparation d'un entretien d'embauche, la réalité est bien souvent surprenante et le constat cruel: bien que surinformés, les candidats qui se présentent ne sont pas bien préparés.

    Certains "débitent" le discours qu'ils pensent approprié sans porter de réelle attention à son interlocuteur.
    D'autres n'ont aucune question à poser (ou alors une seule!) sur ce qui risque tout de même d'engager leur vie professionnelle pour quelques années...

Préparer, c'est littéralement "rendre propre à une action, à un usage", ici à un emploi. Mais aussi "se disposer à, se mettre en état de...". Il s'agit de trouver l'attitude et le comportement adapté, qui seront bien entendu différents si l'on est candidat à une fonction commerciale, de contrôle ou de recherche, à un poste d'encadrement, etc.

    Se renseigner sur les codes, les usages, et dans le doute, rester sobre et neutre

Cela passe d'abord par la tenue, différente elle aussi selon la position et le type d'entreprise: représentation ou poste interne, PME ou grand groupe, industrie ou service, siège ou site de production... Il convient donc de se renseigner sur les codes, les usages, réfléchir, et dans le doute, rester sobre et neutre.

Ecoutez votre interlocuteur, quelle que soit sa position dans le process, cabinet de recrutement, RH ou opérationnel: cela vous aidera à accorder votre discours à ses attentes. Parler culture et histoire de l'entreprise, formation et évolution avec les RH, et objectifs, réalisations, résultats, stratégie avec les opérationnels, pas l'inverse! Un mélange des deux convient pour les cabinets.  

Repérez les aspects de vos propos qui font mouche, et rebondissez dessus. A contrario, abandonnez lorsque vous sentez que cela n'accroche pas. Il y a de la séduction dans ce type de situation, il faut le savoir et s'en servir. Parce qu'il y a aussi de la concurrence et que pour "décrocher" le poste, il faut faire mieux que les autres: à vous de savoir ce dont ce mieux est fait! Pour cela vous n'aurez pas d'autre issue que de vous préparer et de questionner.

    Comment convaincre que vous êtes rigoureux, organisé, créatif?

Préparer, enfin, c'est aussi se rendre capable de faire quelque chose, le poste auquel on postule. Au-delà des "savoir-être" qui sont déterminants, vous avez des compétences professionnelles, vous savez des tas de choses -ce que l'on nomme les "savoir-faire"- qui sont indispensables: comment convaincre que vous êtes rigoureux, organisé, créatif, que vous avez du potentiel, et pas seulement l'envie de travailler? C'est aussi pour répondre à cela que la préparation est faite.

Trouvez des exemples, des situations dans vos expériences professionnelles comme dans la vie quotidienne, pour illustrer vos affirmations. Soyez précis, factuel, donnez des chiffres, sans inonder. Appuyez-vous là encore sur les réactions de votre interlocuteur. Gestes, questions... à vous de les identifier et de les utiliser à bon escient! Une bonne préparation mène à de bons entretiens, et de plus grandes chances d'être finaliste!

Par Ghislaine Caire, pour Syntec Conseil en recrutement
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/recrutement-embauche-entretien-preparat...